Comment obtenir un éclairage optimal côté cuisine ?

On y prête pas toujours suffisamment attention mais l’éclairage d’une cuisine est primordial tant au niveau pratique, qu’au niveau esthétique. Pour obtenir une ambiance chaleureuse dans la cuisine, réfléchir à la bonne disposition des différents éclairages est essentiel. Cuisinity vous livre ses meilleurs conseils pour une cuisine lumineuse qui vous donnera envie de préparer de bons petits plats !

Déterminer les zones à éclairer

Il y a certaines zones de la cuisine qui nécessitent un éclairage performant. Les trois endroits concernés sont le plan de cuisson, l’évier et le plan de travail. En effet, ce sont les zones les plus sollicités lorsqu’on cuisine et c’est aussi celles qui requièrent une certaine vigilance. En fonction de l’agencement et de la taille de la cuisine, l’éclairage de ces zones peut beaucoup varier. Mais il faut toujours garder en tête l’importance de l’éclairage dans ces trois espaces. En revanche, rien n’empêche ne laisser libre court à votre imagination en ajoutant des éclairages au niveau des rangements ou de la hotte. Sur la photo ci-contre, Ixina a élégamment positionné des spots au niveau de l’évier, de l’espace de travail et des plaques de cuisson, avec la hotte intégrée.

Sélectionner des luminaires adaptés

Parmi les différents types d’éclairage existants actuellement sur le marché, le choix est très vaste. Il n’est pas toujours évident de trouver le luminaire adapté à l’agencement de la cuisine. Globalement, les solutions d’éclairage optimales côté cuisine sont les suivantes :

  • les spots encastrés : si vous disposez de rangements hauts, ils sont parfait pour mettre en lumière un plan de travail ou un évier de façon homogène et chaleureuse, à condition qu’ils soient positionnés à distance égale et de ne pas en mettre de trop
  • les bandeaux LED : ils permettent d’obtenir une luminosité optimale sur toute la longueur du plan de travail. Ils sont pratiques notamment sur une petite surface côté cuisine. Ils peuvent être appliqués dans une cuisine avec ou sans meubles hauts.
  • les appliques murales : elles n’ont pas pour objectif premier d’éclairer un plan de travail, mais elles permettent de compléter l’éclairage pour apporter une touche plus chaleureuse. De plus, elles peuvent aussi apporter plus de clarté à l’ouverture des placards.
  • les suspensions : véritables éléments de déco tendance, les suspensions permettent d’apporter un aspect chaleureux à un ilôt central ou à un coin repas. Sur la photo réalisée par Schmidt, les suspensions sont un réel élément de décoration, tout en éclairant l’ilôt de façon efficace.

Varier les éclairages

Maintenant que vous connaissez les différents types d’éclairage adaptés à la cuisine, il est essentiel de les mixer entre eux afin d’apporter de la personnalité à la pièce. En effet, en accentuant certaines zones du plan de travail avec des intensités différentes, cela rendra votre cuisine plus vivante et conviviale. Par exemple, sur la photo ci-contre, Ikea a fait le choix de combiner des bandeaux LED pour le plan de travail avec un luminaire imposant pour le coin repas. Un mélange réussi pour une ambiance chaleureuse et intimiste.

Définir la bonne intensité de l’éclairage

Une fois les différents luminaires sélectionnés, il est important de réfléchir à l’intensité de chacun d’entre eux. En moyenne dans une cuisine, il est conseillé d’opter pour une base lumineuse d’environ 300 Lux (l’unité de mesure de l’éclairage lumineux). En ce qui concerne les zones clés de la cuisine, à savoir le plan de travail, les plaques de cuisson et l’évier, il est préférable d’avoir une base lumineuse moyenne de 500 Lux. À titre d’exemple, sur la photo ci-contre, Ikea a choisi de privilégier des appliques murales avec une forte intensité permettant ainsi d’éclairer efficacement l’intégralité du plan de travail.

 

 

Share this entry